Notice: Undefined variable: lang_id in /home/mirondda/domains/mirondeladelsarts.com/public_html/acces/param.lang.php on line 53

Notice: Undefined variable: lang_id in /home/mirondda/domains/mirondeladelsarts.com/public_html/acces/param.lang.php on line 54

Notice: Undefined variable: lang_id in /home/mirondda/domains/mirondeladelsarts.com/public_html/acces/param.lang.php on line 55

Notice: Undefined variable: lang_id in /home/mirondda/domains/mirondeladelsarts.com/public_html/acces/param.lang.php on line 56

Notice: Undefined variable: lang_id in /home/mirondda/domains/mirondeladelsarts.com/public_html/acces/param.lang.php on line 57
L'ECHO DE LA ROBINE : Mirondela Dels Arts

PANIER

 Spectacle
Qté
Prix

 

 Total
0
0

  

L'ECHO DE LA ROBINE


L'ECHO DE LA ROBINE

L'ECHO DE LA ROBINE

Amination théâtrale et musicale

Cours Jean Jaurès

Dimanche 3 juillet 2016 - 22 h

Gratuit

Des Refrains et des Mots 


Narbonne, avril 1907. 
Une soirée ordinaire.
Sur le canal de la Robine, la péniche « Marie-Thérèse » est à quai.
A son bord Justinien le journalier a fini de rouler ses fûts ; il rentre, une rude journée se termine.
A deux pas de là, un café, un café-concert. « L’Echo de la Robine », c’est son nom.
« L’Echo de la Robine » est un lieu singulier… Ici, on peut autour du piano, écouter et reprendre en chœur les chansons de ce début de siècle, tout en dégustant les différents crus du terroir.  Mais on peut voir aussi, assis à la même table, le riche propriétaire et l’ouvrier agricole ; on entend débattre avec passion royalistes et républicains ; le ramonet et le fabriquant de futailles commentent un article paru dans « Le Tocsin » à propos de la crise qui touche le Midi. Pour applaudir Marthe, la chanteuse populaire, bourgeoises et lavandières se côtoient familièrement. On croisera même une diva internationale qui, s’étant égarée, interprètera là,  comme à l’Opéra, de grands airs de Bizet ou Verdi… 
« L’Echo de la Robine » un café où tout est possible …
Un café imaginaire donc ? 
Pas si sûr…Cette diversité, ces barrières sociales qui s’évanouissent le temps d’une soirée, n’est-ce pas l’idéal de ce rêveur venu d’Argeliers, ce Marcellin Albert tantôt vigneron, tantôt cabaretier, tantôt comédien ? N’est-ce pas son rêve d’union qui prend corps tout à coup dans ce grand café ? 
Marcellin justement, le voilà ! 
Usant d’une rampe d’escalier comme d’un plateau de théâtre, il déclame, un brin cabotin, le début de l’acte trois de « Ruy Blas », puis avec emphase, tresse les louanges du vin naturel, tance vigoureusement les fraudeurs avant de se lancer dans une joute oratoire avec le maire de Narbonne, Ernest Ferroul. 
Le café devient Forum …
Dans l’assistance on applaudit ou l’on s’insurge ; certains se moquent du « Cigal », il est pour d’autres « le Sauveur » qui vient mettre fin à leurs souffrances… Le singulier personnage ne laisse personne indifférent. Autour de son discours naissent et s’expriment de nombreux sentiments : l’angoisse de la crise qui frappe, la révolte, l’espoir...
Puis la musique reprend ses droits.
Dans les verres, les robes des vins aux multiples couleurs scintillent… 
Bienvenue à « L’Echo de la Robine ».

 

Pluralisme Artistique et Diversité Sociale 


Dans « L’Echo de la Robine – Café Imaginaire », c’est l’utopie unitaire de Marcellin Albert que Jacques Brun a voulu représenter.
Son choix d’un café, comme unité de lieu du spectacle, lui permet de mettre en scène des personnages aussi divers que colorés et de restituer, dans sa complexité, l’atmosphère de ce début de siècle ; le contexte historique est ainsi porté par les destins individuels.
La fiction qu’il met en scène joue de tous les registres, de toutes les tonalités ; les scènes qui se succèdent sont tour à tour réalistes, poétiques, drôles ou graves. Quant à la palette musicale, elle est tout aussi variée ; la présence de la chanteuse lyrique Karla Doyen, permet au spectateur d’entendre des airs d’opéra célèbres aussi bien que des chansons populaires de l’époque…
C’est sur le mode festif et convivial que le spectacle nous donne à comprendre l’époque en nous proposant de partager, le temps d’une soirée au bord de l’eau, les rires et les chants des buveurs aussi bien que leurs craintes et leurs angoisses. Avec eux, dans la douceur du soir, laissons nous emporter.

 

Le Vin, fil rouge (ou rosé…) du Spectacle


Le vin comme fil conducteur. 
Le vin, un fil rouge qui permet au spectacle d’éviter la fresque historique, la reconstitution didactique.
En autorisant les personnages à s’abandonner, à exprimer des propos partiaux, des partis pris, le vin est générateur de créativité, de situations de jeu.
C’est le vin qui apaise la querelle entre Germinal l’ouvrier militant et Justinien l’idéaliste, qui clôt le débat entre un républicain et un royaliste que tout oppose si ce n’est l’attachement à la patrie méridionale.
C’est le vin qui libère le chant d’une cantatrice égarée au bord de la Robine ; ce vin « sacré » qui justifie les envolées lyriques de Marcellin Albert appelant le Midi à l’unité pour défendre « la vigne chérie ».
Ce vin enfin réunit deux jeunes amoureux en dépit  des menaces qui planent sur l’avenir.
Seul monsieur De la Fouille, le fraudeur mégalomane, boira l’eau du canal sous les quolibets des buveurs de « L’Echo de la Robine ».

 

Plan du Spectacle

Scène I : « Echos de la Robine »
Le café est le lieu de l’échange. Deux ouvriers agricoles, Justinien et Germinal, vont y confronter leurs points de vue sur la crise viticole : faut-il se résigner à la subir ou la combattre par l’organisation collective ? Quant à Piquemal et l’Héritier, ils vont porter le débat sur le plan national en opposant leurs valeurs, républicaines pour l’un, royalistes pour l’autre.
Autant de propos, autant de voix, qui permettront à cette scène d’ouverture de pénétrer en action le paysage économique, social et politique de ce début de XXe siècle.

Scène II : « La Diva Egarée »
Elisabeth Sterling a chanté dans les plus grands théâtres lyriques européens, de la Scala de Milan au Covert Garden de Londres dont elle est originaire. A la suite d’un quiproquo qui lui fait trouver l’Alcazar fermé, elle débarque sur le quai de la Robine, accompagnée de son impresario. Après avoir subi les lazzis des buveurs attablés, elle finira par conquérir  l’assistance par le charme de sa voix.

Scène III : « Mathilde et Ferroul »
Il s’agit de présenter Ernest Ferroul en tant qu’homme, simple citoyen narbonnais venu le temps d’une soirée prendre un verre au bord de la Robine. Le ton est tout d’abord léger ; Ferroul qui est accompagné, trinque, plaisante avec Cécile la serveuse, déclame des vers en oc. 
La crise viticole ressurgira cependant… Abordée elle aussi à échelle humaine, elle prend le visage d’une jeune  Narbonnaise, Mathilde. Mathilde connaît depuis longtemps le « médecin des pauvres ». L’occasion est trop belle, elle doit aborder le maire de Narbonne, lui parler de son frère ; celui-ci, sans travail, n’est pas épargné par la crise ...

Scène IV : Marcellin et Ferroul
Voici deux tribuns, deux orateurs hors pair mais aussi deux ardents Méridionaux que l’histoire de 1907 va réunir et opposer. Le premier c’est encore « lo cigal » et non le « roi des gueux » ; tantôt conspué, tantôt acclamé, il est déjà sûr de l’efficacité de son verbe comme de sa foi en l’union du peuple vigneron. Le second n’en est plus à ses premiers discours. La foule le connaît, il connaît la foule. C’est un socialiste comme Jean Jaurès mais c’est aussi et surtout un socialiste du Midi. Paris est trop loin pour ce maire fougueux. Il a choisi son camp, celui des « purs » contre les « barbares » du nord ; celui des « petits » contre le capital, celui de la défense viticole comme Marcellin Albert…

Scène V: « L’invraisemblable monsieur De la Fouille  »
Pénétré de l’esprit du positivisme, monsieur De la Fouille croit aux avancées infinies du progrès et affectionne les ersatz en tous genres, les élixirs magiques et les vins artificiels ; son inventivité est à la mesure de sa cupidité… Mais les buveurs de la Robine sauront démasquer le fraudeur…

Scène VI: «Cécile et Louis »
Elle est la charmante serveuse de « l’Echo de la Robine », il est fils de viticulteur narbonnais, ils se plaisent. Louis doit prochainement quitter la ville ; il part sous les drapeaux, dans le XVIIe d’infanterie…  Cette soirée au bord de l’eau va les réunir, le temps d’une valse, le temps d’une chanson. Tout à leur bonheur, ils veulent ignorer l’avenir.

 

Mise en Scène : Jacques Brun
Texte : Jacques Brun
Création Lumière : Richard Marti
Décor : Jean-Yves Rabier
Partition Musicale : Philippe Brun (piano), Christine Posocco (Accordéon)
Costumes : Christabelle Saint-Loup
Recherche Documentaire : Bertrand Mouret, Paul Henri Viala, Françoise Brun 
Son : Sébastien Rexovice

Comédiens : Aurélie Turlet ou Emilie Verrier, Grégory Nardella, Jérôme Sanchez, Nausicaa Martinez ou Sandrine Clémençon ou Magali Braconnot, Jonathan Pérez ou Benoît Saladino, Jacques Brun, Gilles Buonomo ou Bruno Cécillon, Mickaël Viguier ou Philippe Hérisson ou Didier Lagana, Charlotte Dextre ou Amélie Pacaud, Philippe Maynadié.

Chanteuse Lyrique : Véronique Chevallier ou Karla Doyen

ainsi que : Bertrand Mouret, Valérie Dumas, Cristel Claude, Magali Vergnes, Nathalie Cauquil, Michèle Villalongua, Julien Assémat, Luc Marc, Claudie Simonetti, Mélanie Sanchez, Luc Valente, Caude Gau, Stéphane Moreau, Anne Grivaud, Rachel Valat, Jérôme Galmes, Thierry Cauquil, Gérard Giroutx, Guy Esteban, Olivier Frézou, Monique, Maxime et Patrice Ringot, Marie Claire Lanfant, Marc Delpech, Caroline Brun, Mathilde Wallez, Emma Reboul et Igor Brun

Crédits photos : Cathy Morgo, Nomah, Eric Haley, Philippe Peron

 

 


 

L echo de la robine 1
L echo de la robine 10
L echo de la robine 11
L echo de la robine 12
L echo de la robine 13
L echo de la robine 2
L echo de la robine 3
L echo de la robine 4
L echo de la robine 5
L echo de la robine 6
L echo de la robine 7
L echo de la robine 8
L echo de la robine 9
  • L echo de la robine 1
  • L echo de la robine 10
  • L echo de la robine 11
  • L echo de la robine 12
  • L echo de la robine 13
  • L echo de la robine 2
  • L echo de la robine 3
  • L echo de la robine 4
  • L echo de la robine 5
  • L echo de la robine 6
  • L echo de la robine 7
  • L echo de la robine 8
  • L echo de la robine 9

 

Retour